Il y a Maëva qui venait faire un cours à la maison avec pour thème : apprendre à crocheter autour d’un objet. Et il y a Laurent, une semaine avant qui m’offre ce massacre de petite bête à cornes. Moi, j’en cherchais un pour l’occasion et lui, venait de le chiner. Parce qu’il faut savoir que Laurent, c’est le plus grand collectionneur que je connaisse d’objets de ce type, et plus encore. L’enfer pour ses amis quand il déménage.

J’avais vu des habillages au crochet sur des arbres (de très chouettes exemples ici), comme la forme des bois d’animaux ressemble à des branches, je m’étais dis que ça pourrait peut-être faire aussi sympa. Alors à tâtons, à base d’augmentations, de diminutions, et grâce aux conseils de la reine du crochet, j’en suis arrivée à bout (après 2 tentatives et pas sans moult difficultés).

Contente je suis. J’ai envie d’essayer sur des patères maintenant.