01_harry_potter_exposition_paris03_harry_potter_exposition_paris05_harry_potter_exposition_paris 06_harry_potter_exposition_paris02_harry_potter_exposition_paris09_harry_potter_exposition_paris 10_harry_potter_exposition_paris 11_harry_potter_exposition_paris 12_harry_potter_exposition_paris 13_harry_potter_exposition_paris 14_harry_potter_exposition_paris 15_harry_potter_exposition_paris017_harry_potter_exposition_paris 018_harry_potter_exposition_paris 019_harry_potter_exposition_paris 067_harry_potter_exposition_paris

Tout commence par cette petite musique dans l’air : la BO d’Harry Potter. Tuu  tutuu tudu tuluuu, tuu tutu tuu tu tu (oui je sais je chante mal).

Et puis : la lettre de Monsieur Harry Potter dans-le-placard-sous-l’escalier, le Choixpeau magique, la une du Chicaneur, le déluminateur, la parapluie rose d’Hagrid, la Coupe de feu, les multiplettes, les caches oreilles du professeur Chourave, le livre des potions du Prince de Sang mêlé, la beuglante de Ron, le retourneur de temps d’Hermione, la Pierre Philosophale, les Horcruxes, la plume à papote de Rita Stickers, les dragées surprises de Bertie Crochu, la carte du marodeur, la flasque de potion de Maugrey Fol Oeil, le livre des monstres, le mur d’affichage de Poudlard, le livre scandale sur la vie d’Albus Dumbledor, les reliques de la mort, la boite à flemme de Fred et Georges et j’en passe, j’en passe, j’en passe.

L’exposition Harry Potter à la Cité du cinéma est sûrement la sortie que j’attendais le plus et qui m’a le plus enthousiasmée dernièrement. Déjà parce que j’ai mon billet depuis Noël, forcément, il me tardait. Et parce qu’en fan inconditionnel d’Harry Potter, je ne pouvais pas manquer cet évènement.

J’avais envie que la saga ne s’arrête jamais. Même pour voir Harry et ses copains au quotidien couler des jours heureux dans leur monde de sorciers. Déjà c’est tout un programme ! L’exposition est le moyen de se replonger complètement dans cet univers magique génialissime. Coup de nostalgie assuré pour les fans.

Le parcours de l’expo retrace les 7 années d’HP à l’école des sorciers au travers des objets du films. On peut y voir notamment une énorme collection de costumes, les robes de sorciers des élèves, des professeurs et des mangemorts  bien sûr. Mais aussi les habits de moldus des personnages qui nous renvoient à tel ou tel film. Les petits objets du quotidien, des morceaux de décor, tout à l’air si réel, si actuel (je pense aux robes de quidditch en nylon). J’avais presque envie d’actionner le déluminateur pour voir ce qui allait se passer. On peut tout inspecter sous tous les angles et repérer bien plus de détails qu’à l’écran. C’est magique !

On en oublie presque le côté « Disneyland » de la scénographie. On aime ou on n’aime pas Disney, moi j’ai fait ma photo souvenir dans le fauteuil d’Hagrid !