Elle a un peu une histoire de dingue cette dinette. Je l’avais trouvé sur un vide grenier dans la Vienne. Et à force de chercher la bonne affaire, parfois on oublie le réel prix des choses. Surtout une dinette avec autant de pièces, en si bon état et dans sa boite, ça ne court pas à tous les coins de rue… Et c’est pas comme si j’en cherchais justement une. Alors au lieu de craquer tout de suite, je l’ai laissée. Je n’étais pas montée dans la voiture que déjà, je savais que j’allais le regretter.

C’est devenue une obsession, ça a duré 2 mois. Et puis je me suis rappelée que la dame qui la vendait exposait devant chez elle et dans son jardin. Avec google street view, j’ai retrouvé le nom de la rue. Pas le numéro, parce que le camion de google n’est pas passé par là. Avec le nom de la rue, j’ai retrouvé sur les pages jaunes seulement 3 personnes, sur toutes les maisons possibles de la rue. Il n’y avait plus qu’à… La chance était de mon côté, la première personne que j’ai contacté était une voisine qui a su me donner le bon nom. J’avais ce téléphone dans ma liste. La dame a du me prendre pour une dingue mais elle avait encore la dinette. Banco !

Merci à Céline qui a parcouru encore une fois la campagne pour me la récupérer !

C’est bon vous aussi vous me prenez pour une dingue?