L’invitation était lancée depuis 1 mois sur Facebook : Anatole soufflerait sa première bougie le 11 février et il invitait tous ses petits copains (comprendre la family and co) à son gouter d’anniversaire.

Nous avons préparé un buffet pour 15 personnes. Ce qui n’a pas été une mince affaire. Surtout que j’ai raté tout ce que j’ai entrepris la veille pour m’avancer. Donc du coup je me suis couchée le soir avant le jour J, vexée comme un pou et ultra stressée. Enfin bon tout était prêt à 15h pile quand les premiers invités sont arrivés. Et je crois que la fête était réussie, j’ai passé un super après-midi. Anatole n’a rien capté mais il a été adorable ce qui ne gâche rien ! (Enfin si, il comprend très bien le mot gâteau maintenant, et laisse tout en plan dès qu’il l’entend).

Quelques petits tutos et recettes :

Moulins et bateaux :
J’avais préparé mes petits éléments en papier dans la semaine :

Pour les petits moulins, j’ai pris le premier tuto sur Google ici. Comme la base est carrée c’est facile d’en faire de différentes tailles. Ils sont attachés grâce à du fil de fer sur des brochettes en bois.

Pour les petits bateaux, je vais quand même pas expliquer comment faire ? Bon au cas où c’est ici.

La pêche à la ligne : une idée simple et mignonne. Personnaliser des sachets de thé en remplaçant l’étiquette par des petits poissons pour aller avec mes petits bateaux.
Cup cake à la framboise :
Ingrédients pour 6 gros cups cakes :
110g de sucre, 1 gros œuf, 75g de farine, ½  sachet de levure, 70g de beurre fondu,
8cl de lait, et des framboises.
Préchauffez le four à 180°. Mélangez dans l’ordre : sucre + œuf + farine + levure + beurre fondu (pas brulant). Répartissez dans les moules. Très important : c’est en partie ces gâteaux que j’ai raté la veille parce que j’avais trop rempli les caissettes en papiers qui une fois dans le four se sont ouvertes comme des fleurs et ont versé toute la pâte sur la plaque. Donc au ¾  ça suffit et dans des caissettes en silicone c’est bien aussi. Pour finir, répartissez quelques framboises dans chaque moule et hop au four 20-25 min (enfin, à surveiller selon la taille). Vérifiez la cuisson avec un pique en bois, il doit ressortir sec du gâteau.
Pour la déco (ou topping comme disent les experts), je l’ai faite (et réussie !) au pif dans l’urgence : une demi brique de crème fraiche liquide que j’ai battue avec un sachet de sucre vanille et j’ai rajouté deux grosses cuillères de mascarpone + quelques gouttes de colorant bleu (alors par contre oui la couleur est un peu douteuse). J’ai appliqué cette crème avec une poche à douille (c’est bête comme chou à utiliser) sur les gâteaux refroidis.
Cup cake chocolat au lait :
Ingrédients pour 6 gros cups cakes :
10 carrés de chocolat, 1 yaourt nature, 120g de sucre, 1 gros œuf, 80g de farine,
½  sachet de levure, 4cl d’huile.
Préchauffez le four à 180°. Concassez le chocolat. Mélangez dans l’ordre : yaourt + sucre + œuf + farine + levure + huile + chocolat. Répartissez dans les moules. Et hop au four 20-25 min (enfin, à surveiller selon la taille). Vérifiez la cuisson avec un pique en bois, il doit ressortir sec du gâteau.
Pour le topping : rien de plus simple trempez le dessus du cup cake dans du chocolat fondu (très liquide, merci Laure pour le micro onde) et saupoudrez de petits bidules colorés que l’on trouve au supermarché rayon pâtisserie.
Les gaufres de Liège :
Les meilleurs que j’ai jamais mangées : croustillantes avec une petit goût de brioche. Laure qui les avait faites, avait trouvé la recette ici.
Riz au lait :
J’ai juste pris la recette de base mais j’ai ajouté en plus, de la praline rose qui a coloré les verrines et apporté un peu de croquant. Mmmh !
Les cakes pop (ces petits gâteaux en sucettes) :
Misère de misère. Aussi dans l’onglet « fait la veille, raté, et sauvé de justesse au dernier moment ». J’en voulais parce que c’est joli, c’est la mode et que ça a l’air tout simple et rapide à faire. J’avais lu plein de conseils et recettes chez c’est maman qui l’a fait.

J’ai utilisé, de mon côté, un paquet de savaroises au chocolat St-Michel et du Philadelphia, puis trempées dans du chocolat au lait fondu et saupoudrées de vermicelles colorés.

En vrai c’est pas si simple parce que le chocolat doit être très très liquide. Le conseil de c’est maman qui l’a fait c’est d’utiliser du Candy Melt (un chocolat coloré qui s’utilise pour ce genre de pâtisseries). Donc peut être que c’est plus simple avec. Mais difficile à trouver sur Paris (je cherche encore). On peut le commander sur le net mais c’est assez cher avec les frais de port. Bref grosses frayeurs et résultat loin d’être parfait.

Le lendemain de la fête après une nuit au frigo elles étaient meilleurs : bien fraiches et fondantes à l’intérieur et croquantes à l’extérieur. Mais je pense pas en refaire de sitôt.

Muffins au Carambar

Merci Marie pour l’excellente recette que tu m’as envoyée :

1. Coupe 120g de beurre en petits morceaux et le laisser ramollir à l’air libre.
2. Fais tiédir 30 cl de lait à feu doux.
3. Mélange 250g de farine, 1 sachet de levure, 150g de sucre en poudre, un pincée de sel et un jaune d’oeuf (garde le blanc à part) dans un saladier. Ajoute ensuite le lait tiède, mélange jusqu’au obtenir une pâte homogène.
(Là, la recette préconise de laisser la pâte reposée 2h… Autant te dire que je ne l’ai jamais fait !). 
4. Préchauffe le four à 210°, ou thermostat 7. 
5. Ajouter le beurre ramolli à ta pâte.
6. Monte le blanc en neige, puis ajoute-le à la pâte.

Ta pâte est prête, tu peux donc y ajouter ce que tu veux : des bouts de carambar, des pépites de chocolat, des éclats de daim, une cuillère de nutella, etc. !

Verse la pâte dans des moules et laisse cuire 25 minutes.