dessin_enfant

Je ne m’étais jamais posée cette question. Faut-il leur laisser regarder le JT ?

Et puis cette semaine Anatole est rentré avec ce dessin. « Qu’est ce que tu as dessiné sur le toit de ta maison ? – C’est une boule avec de l’eau dedans, comme ça, s’il y a le feu on peut l’éteindre. »

Le soir même au moment de se coucher il m’a dit : « j’ai peur maman qu’il y ait le feu dans l’immeuble ». Alors j’ai fait le lien avec cette actualité : un homme met le feu à une boîte aux lettres rue Myrha / 8 morts. On en a beaucoup entendu parlé ces derniers temps. À la maison, nous regardons les infos à la tv et nous en avons parlé ensemble. Entre adultes parfois c’est pareil, on parle de sujets en oubliant le filtre.

Je ne peux pas dire qu’Anatole s’assoit avec nous pour les regarder, mais il peut jouer dans la pièce. Quand je le sens attentif, je reformule avec lui ce que dit le journaliste. J’essaye de lui expliquer avec des mots simples ce qui se passe et de répondre à ses questions. C’est la vie, ça se passe dans notre monde, parfois dans notre ville. Je ne veux pas lui cacher ces réalités là. Je pense au contraire que c’est un moyen d’en tirer des leçons ou du moins d’aborder des sujets importants qui peuvent être en lien avec notre quotidien. Oui, on a de la chance de vivre dans un pays où il n’y a pas la guerre. Oui tout le monde ne nous veut pas que du bien, il faut faire attention dans la rue. Etc…

Mais parfois je passe à côté. Je ne vois pas qu’il peut être tracassé au delà de ce que j’imagine. Je manque de vigilance. Comme pour cette histoire d’incendie. Que c’est dur d’expliquer un acte gratuit. Les enfants ont besoin d’explications concrètes : c’est comme ça > parce que, il a fait ça > parce que. Parce que quoi d’ailleurs ? Il était fou ? Il s’est levé un matin avec une furieuse envie d’allumer un petit feu ? Ce sont des réponses trop abstraites. Alors je lui ai surtout montré que dans notre immeuble, nous étions en sécurité, avec un sas, des codes. Et il s’est endormi. Cette explication sonnait creux. Mais j’ai senti qu’elle le satisfaisait. Alors je m’arrête là, c’est la limite que je me donne. S’il n’en fait pas la demande : ne pas rentrer dans des détails dont il n’a pas besoin, qui pourrait lui faire peur. Bref ne pas déverser mes craintes d’adulte aussi.

Je suis curieuse de savoir si vous laissez vos enfants regarder le JT (ou l’apercevoir). Ou si au contraire vous les préservez de toutes ces horreurs.  Est ce que vous fermez la porte du salon quand le regarder ? Leur bouchez les oreilles quand vous mettez la radio ?  Si vous avez attendu un certain âge? Comment ça se passe chez vous ?