creche_paris_01 creche_paris_02 creche_paris_03

Alors ? Pas trop dur ?

 

Mais si c’est dur ! J’ai littéralement délogé Ellie et son père pendant 1 semaine. J’ai pris cette décision parce que le travail s’accumulant et les deadlines approchant, je n’y arrivais plus. J’avais besoin d’avoir la maison la journée pour moi, pour réellement me concentrer et avancer. J’ai dit à tout le monde qu’Ellie était partie en vacances avec son père, mais en vrai je n’ai pas eu d’autres choix que de l’éloigner.

Ellie a 4 mois, j’ai repris le travail en décembre et je n’ai toujours pas de moyen de garde. Je la garde à la maison et j’essaye de travailler entre 2 micros siestes. Mais ce n’est pas suffisant. Et surtout pas efficace. Pour la productivité être interrompue sans arrêt ça vaut 0. Ces derniers mois la seule solution que j’ai trouvée c’est de travailler le soir jusqu’à tard dans la nuit quand il le fallait, après le diner, l’histoire du soir, etc…

Je ne vous explique pas le niveau de fatigue du mois de janvier. Heureusement j’ai fait une pause pendant les vacances scolaires où j’ai été me faire dorloter chez mes parents.

Les vacances de Guillaume y passe petit à petit, mais je suis bien obligée de travailler.

Évidemment, c’est une solution provisoire. Mais jusqu’à quand ?

Dossier, lettres, allers-retours à la Mairie, et la fabuleuse aventure pour obtenir une crèche à Paris.

J’ai eu les boules en lui disant au revoir à la porte. C’est qu’on n’a pas été séparées depuis sa naissance plus d’une heure ou 2!

Nous avons fait des Facetimes 3x par jour.

Mais j’ai été bien occupée entre le boulot et Anatole que je récupérais après l’école. Et la semaine est passée à une vitesse folle.

Heureusement que j’avais Anatole, on a quand même bien profité tous les 2. Du week-end dernier déjà, et nos fins d’après midi juste tous les 2. Ça lui a fait du bien. Je lui ai demandé de grandir un peu vite ces derniers temps.

Ce soir, nous allons les chercher tous les 2 au train. Je compte les heures maintenant.

 

En photo, Ellie juste avant qu’elle ne parte.

Sa petite combi, c’est Tinycottons aux soldes d’été de l’année dernière. Quand je ne savais toujours que nous allions avoir une petite belette à la maison.

Et les coussins : Annabel Kern aussi en solde chez Petit Ça