nouvellesQuelques nouvelles… de la Vienne.

Nous avons bien quitté Paris. Un déménagement record en 1 heure. Une fête dans un appartement vide. Beaucoup de nostalgie en rendant les clefs.

Bordeaux ce n’est finalement pas pour tout de suite. La petite maison que nous avons trouvée n’était pas prête avec les gros travaux qui sont en train d’être réalisés. Le marché de l’immobilier et de la location est tellement compliqué que nous avons préféré patienter plutôt que de repartir dans les recherches.

D’ailleurs vous savez comment on l’a trouvé ? Grâce à Instagram. Merci les réseaux sociaux et merci Margot.

Alors nous avons trouvé une solution en attendant. Il y a toujours des solutions.

Et c’est un peu les vacances. Anatole lui a repris l’école dans ma petite école primaire, à deux pas de chez mes parents où nous sommes logés. Il a retrouvé son cousin. Et il a repris le tennis ici. C’est fou comme il s’est adapté vite. Dès le premier jour, il voulait retourner plus tôt à l’école après le déjeuner pour profiter de la récré avec ses nouveaux copains dont il n’avait pas osé demander les noms. Il m’a dit le soir qu’il avait l’impression qu’il était dans cette école depuis longtemps.

Guillaume a du prendre son poste à Bordeaux. Lui aussi comme un poisson dans l’eau. On a trouvé un petit meublé en sous location. Et il rentre tous les week-ends nous voir.

C’est ce qui nous a fait faire ce choix. Bordeaux/Poitiers c’est moitié moins de temps que Bordeaux/Paris.

De mon côté je trouve ça plus dur. La séparation déjà. Puis le fait qu’Ellie n’aille plus à la crèche et que j’ai des journées hachées pour travailler. Le manque de contacts, les amis. Et surtout la ville, la vie de quartier, les boutiques. Les journées sont un peu longues.

Mais bon je prends mon mal en patience. J’ai plusieurs ateliers de prévus à Paris ces prochains mois. Et puis ce n’est pas le bagne non plus avec le super temps qu’on a eu ces derniers temps. La campagne est toute fleurie. Et pas d’intendance chez papa maman, ça a du bon quand même.

Ellie, elle, est plus difficile. Elle crie beaucoup. Pleure parfois quand je change de pièce. Alors est ce que c’est l’âge (18mois), ou le changement qui la perturbe un peu…

Le déménagement sur Bordeaux aura lieu fin juin au pire. Mais dans tous les cas nous allons terminer l’année scolaire ici. Tournois de volley, cross dans les bois, kermesse avec spectacle, le programme est chargé.

Je reviens vite bloguer !