Encore un carton qui se vide. Celui de ce fauteuil RAR en fibre de verre, édité chez Herman Miller dans les années 60/70 du célèbre couple Eames et acheté il y a un moment sans les pieds. De toutes manières, il est assez rare de les trouver avec la base d’origine. Très souvent les rocking chair vintage sont vendus avec des pieds neufs. Donc autant les acheter à part (facile à trouver), car une coque seule se vend considérablement moins cher.

Maintenant que nous avons la place de le mettre dans notre salon, nous nous sommes occupé de lui.

En effet il fallait aussi prévoir une petite restauration. Rien de bien méchant mais qui a également joué sur le prix : recoller un des shock mount, ces patins noirs collés sous la coque qui permettent de fixer la base. Finalement, ce n’est pas si compliqué à remplacer. Je vous conseille cette vidéo qui explique très bien, comment faire. À la place du décapeur thermique, nous avons utilisé mon sèche cheveux. Eh oui, il fallait bien tester et ça fonctionne. On trouve facilement des shockmounts neufs dans des boutiques Ebay, ici par exemple. Il faut aussi utiliser de la colle epoxy, trouvé chez Casto. Pour la teinter, nous avons utilisé du colorant en tube pour peinture (Casto), contrairement à celle en poudre de la vidéo. Pas de soucis non plus de ce côté là. Ue mini goutte a suffi. Colorer la colle n’est pas non plus nécessaire, mais pour faire les choses bien, comme à l’origine, on pouvait dépenser 4€ de plus.

Le soucis que nous avons eu, c’est que les shockmounts fabriqués aujourd’hui sont plus épais que les anciens, donc surprise, au lieu d’en recoller un, nous avons du tous les changer. Heureusement ils sont vendus par 4.

Pour résumer, si vous n’avez pas peur de vous retrousser les manches, il y a encore quelques bonnes affaires à faire sur le net. Alors oui, malgré ces petites astuces, ça reste un beau cadeau. Mais il m’est revenu bien moitié moins cher qu’un rocking chair vintage complet qu’on peut trouver sur Ebay ou qu’une réédition Vitra en polypropylène.

Et puisqu’on parle de designers connus, j’en profite pour vous montrer ma dernière trouvaille, cette lampe ressort d’Ingo Maurer des années 70, trouvé sur Leboncoin.