On me demande souvent si à Paris, c’est intéressant de chiner. Franchement oui ! Bon, je fuis systématiquement les brocantes et j’opte pour les vides greniers bien sûr. Et nous essayons d’aller un maximum en banlieue proche quand on a le temps. Ce week-end, nous avons tourné dans le 16ème (où j’ai loupé de peu un garage Fisher Price, grrrr, le 17ème et Rueil. Evidemment nous partons de bonne heure. Avec Anatole, c’est un peu plus compliqué. Alors nous décollons vers 8h. De toutes les manières, ce n’est pas le brocanteur à la lampe poche qui va raffler 2-3 bricoles Little People ou une luciole Bonux.


Vous avez l’impression qu’on y va à la cool hein! En fait c’est faux, je me réveille 1h avant le réveille, je trépigne, je fais courir tout le monde pour ne pas louper le RER. D’ailleurs je surprends tout le temps la même conversation en ce moment, entre les garçons : « Ahhh, qu’est ce qu’elle ne me fait pas faire ta mère ! ».

Bon et si vous n’avez pas le courage ou le temps d’aller chiner, vous pouvez allez faire un tour sur ma petite boutique. Parce qu’avec un week-end de chine comme ça, il y a plein de nouveaux objets à y retrouver.

Bon et j’ai oublié de prendre des trucs en photo encore une fois. Alors bientôt une nouvelle chaise Baumann (pot) et une parure de lit neuve des années 60-70 avec des bonnes grosses fleurs oranges.