4 mois que nous n’étions pas rentrés chez les papys/mamies du Poitou. Anatole, mon petit parisien, a pu profiter du jardin et du grand air seulement aujourd’hui. Les autres jours, il a plu non-stop.


Nous sommes quand même allés nous ratouiller dans les vides greniers des patelins voisins. Maigre butin, les exposants n’étaient pas de sortis.

Pour compenser, la grand-mère d’Anatole a ressorti un petit fauteuil de son enfance (Baumann?), le petit service en porcelaine de ses enfants et des cubes déjà chinés pour Anatole. Bi-ou-ti-foul.