Il y a deux semaines, j’ai eu la chance de rencontrer la douce et très drôle Maëva lors d’un cours de crochet qu’elle donnait à Paris. Anatole s’est tout de suite attaché. À tel point que Maëva lui a fait son shampooing car je n’avais plus le droit de l’approcher, pour vous dire…

J’avais prêté mon salon pour l’occasion. Nous avons passé une soirée très sympa, à papoter bébé, manger des gâteaux et apprendre les bases du crochet. Assez, pour m’apercevoir que j’avais pris des mauvaises habitudes en apprenant toute seule. En tous cas, ça m’a remis un sacré coup de fouet, et depuis je me suis lancée dans de la dinette pour Anatole. Déjà parce que j’avais acheté ce livre. Et ensuite, parce que j’avais envie de compléter les petits légumes que m’avait gentiment offerts Maëva. Beaucoup moins monotone à faire que mes petites pochettes, j’ai tout de suite adhéré et je ne compte pas m’arrêter là.

Photo du haut : le maître. Photo du bas : l’élève (beaucoup moins light les sujets)