Menu
DANS NOS VIES / la vie quoi

Paris on reste

anatole_chat_malo1 anatole_chat_malo2 anatole_chat_malo3

Nous avons attendu 4 mois la réponse pour une mutation. 4 mois qu’on se projette. Et finalement, ça ne se fera pas. On reste parisiens.

À toute le monde j’ai dit que je ne serais pas déçue. Parce que j’adore Paris. Et c’est vrai. J’était même franchement réticente à tout quitter. Mais on a pesé les pours et les contres, on a eu des questionnements pour la famille.

Alors j’ai dit Ok. La Rochelle c’est super mignon : la mer, notre famille plus proche, les week-ends à Oleron et peut être une petite maison à nous? Trop vite, mine de rien, on s’est projeté, et fait les annonces immobilières. Commencer à rêver quoi. J’avais même choisi les interrupteurs, ceux en porcelaine dont je rêve. C’est bête quand même. On allait même pouvoir recevoir pour Noël. Je pourrais remonter souvent en TGV, c’est direct.

J’en étais même plus à me soucier de la crèche pour Ellie. « De toutes manières, on ne sera plus là à la rentrée. »

Il y a tellement de choses que j’aime à Paris. Mon quartier et son animation, ça je sais que ça me manquerait.

Mais quand tu te vois partie, tu ne vois plus que les défauts. Les petits trucs du quotidien qui t’agacent mais que tu chasses d’habitude dans un coin de ta tête : les voisins bruyants, les bouchons, les parcs bondés, les marchés trop chers, la saleté, la cuisine trop sombre, et plein de broutilles.

Bon ce n’était pas le bon moment. Il faut croire qu’il y a encore des choses pour nous à Paris. Allez, on remet tous les petits inconvénients dans un coin de la tête et on retrouve tout ce qui nous plait tellement.

Anatole qui avait du mal à se faire à l’idée de quitter les copains, a conclu en disant que ce n’était pas grave puisqu’il n’avait pas de ballon de plage de toutes manières.

Cette série de photos datent un peu, mais j’adore celle d’Anatole très sérieux. Il était parti dans un de ces longs monologues. Une histoire de maison abandonnée, toute cassée. « mais c’est fou maman quand même ». Comment il peut prendre à coeur certaines choses sans importances et oublier aussi vite qu’on a failli changer de vie. Les enfants me surprendront toujours.

Merci Chat Malo pour le sweat rue des Dames d’Anatole, il le porte avec encore plus de fierté. #teamdesbatignolles 

About Author

Paris, maman, chineuse, graphiste, blogueuse, DIY, famille.

9 Comments

  • yeahyeahgirl
    9 juin 2017 at 10 h 59 min

    gniiiii moi je me réjouis, j’en ai marre des gens qui déménagent
    bisous ma jolie

    Reply
  • Les Petites M
    9 juin 2017 at 11 h 11 min

    Oh ça alors!!! ici aussi il a été question de partir à Marseille. L’inconnu à mon boulot y était pour beaucoup. Et depuis peu, je retrouve tellement d’avantages ici, pour nous, mais aussi surtout pour les enfants, les études… Que c’est bien aussi d’envisager la campagne, la mer etc… les week-ends et vacances 😉
    Ce qui devra se faire se fera en temps voulu; nous ne sommes pas pressés et on tellement peur de se planter aussi!
    Bises
    Marion

    Reply
    • Les Moustachoux
      16 juin 2017 at 13 h 13 min

      Qu’est ce qui vous a empêché de partir du coup? C’est vrai que Paris offre quand même de sacrés avantages. On a dit qu’on allait essayé de bouger un peu plus du coup.

      Reply
  • Sous l'océan
    9 juin 2017 at 17 h 52 min

    Bonne reapropriation de votre chez vous et de votre vie
    C est une bonne occasion d y apporter quelques changements pour rendre votre quotidien plus joli.
    Un petit home staging de cuisine peut etre?

    Reply
    • Les Moustachoux
      16 juin 2017 at 13 h 14 min

      Bonne idée, on va se pencher sur la cuisine qu’on a pas touché depuis qu’on est là. 4 ans déjà.

      Reply
  • Soupe au lait
    9 juin 2017 at 20 h 10 min

    Comme je te comprends ! Ici aussi on s’est projeté faire une rentrée à Bordeaux et finalement elle se fera une fois de plus à Lyon ! Et tout pareil, j’avais déjà la tête là bas, les pages Internet sur les annonces immobilières à rêver de notre prochain quartier, à détester toujours les mêmes parcs, les voisins fêtards, la saleté du quartier… Et maintenant il faut se faire à l’idée que ce sera encore notre vie ici jusqu’à ce que la chance nous sourit!
    Allez, un jour ça le fera!

    Reply
    • Les Moustachoux
      16 juin 2017 at 13 h 15 min

      Même topo que chez nous. Bon courage ! Et très bon choix Bordeaux.

      Reply
  • Ci-san
    12 juin 2017 at 9 h 06 min

    C’est marrant, on a vécu 6 ans loin de Paris et on n’avait qu’une envie, y revenir. Je crois que je ne me sens jamais aussi bien qu’en ville, en grande ville. On est allés à Boston au mois d’octobre et, même si je ne connaissais pas du tout la ville, je m’y suis sentie comme un poisson dans l’eau. J’adore la montagne en été, me balader à la campagne, mais je ne pourrais plus y vivre. On avait besoin de calme, de s’éloigner du tumulte de la ville et finalement, nous avons choisi de retourner en plein dedans. 🙂
    Je croise les doigts pour que votre projet se fasse. 🙂

    Reply
  • Aurélie
    13 juin 2017 at 20 h 17 min

    Il faut digérer et se re-projeter un peu plus loin ! 🙂

    Reply

Leave a Reply