OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après Phuket, nous avons repris le bateau lundi matin pour arriver en fin de matinée sur Ko Lanta un peu plus au sud.

À Ko Lanta, nous avons trouvé ce que nous cherchions : une ambiance calme, familiale pour terminer notre séjour. Au programme repos, siestes et plage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons atterri sur une jolie petite plage. Bien plus propice à la baignade que sur Phangan car l’eau est aussi calme mais avec un peu plus de fond. De magnifiques poissons colorés viennent jusqu’au bord. Et surtout, tous les soirs, nous avons droit à un coucher de soleil très cliché sur la mer mais nous ne nous en lassons pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous dormons dans une cahute en bois et au toit de feuilles de palmier qui donne sur la plage (River sand). On a une super terrasse avec des hamacs. Et le plus de cet endroit c’est aussi sa paillote qui surplombe la mer. Une adresse plein de charmes pour jouer les robinsons : pas d’eau chaude ! Mais de 15€ à 30€ la nuit selon la vue sur la mer ou sur le jardin, on ne peut pas vraiment demander plus…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

image

Mercredi soir, un petit imprévu est venu troubler l’ambiance : une alerte tsunami. Un seisme a eu lieu au large de Sumatra en début de soirée. Même endroit qu’en 2004. Nous l’avons appris par une thaï paniquée sur la plage. Il faisait déjà nuit et on rentrait se coucher :
– not on the beach ! Big wave !
Grosse vague ? De quel type ? Il y a un gros coefficient ce soir ou on parle de tsunami?
Bon on va aller se renseigner avant de regagner notre bungalow en brindilles à 30m de la mer.
Retour au restaurant sur la plage. Effectivement, une mesure d’alerte au tsunami a été mis en place en Thaïlande suite à un séisme de 7,9 sur l’échelle de Richter. L’aéroport de Phuket est fermé. On nous conseille de rester ici 1h30 le temps de voir si la mer ne se retire pas rapidement. Dans ce cas là il faudra s’inquiéter. Les serveurs se relaient à la lampe torche pour surveiller la mer. De notre côté, on essaye d’avoir plus d’informations via nos tels. Rien, à part l’état d’alerte, on n’en mène pas large. Il y a cette serveuse la main sur le cœur qui ne quitte pas la mer des yeux. Les touristes n’ont pas l’air trop au courant mais les locaux sont inquiets. C’est bien ce qui fait peur. Et vu leur passé, on peut les comprendre. Nous aussi on scrute la mer. On essaye de voir si les bateaux éclairés au loin ne sont pas tout d’un coup surélevés. Rien n’arrive. 1 bonne heure après, on vient nous dire que l’état d’alerte vient d’être levé. Pas de danger à venir. Soulagement!

En me couchant et le soir d’après, j’y pense et j’ai eu du mal à dormir. Être surpris en pleine nuit quelle horreur.

Ce soir nous dormons dans du dur. On va profiter de cette dernière journée à Ko Lanta parce que c’est vraiment magnifique et ne pas penser au pire. Sinon on n’a pas fini de s’inquiéter pour tout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Merci à Pacific Rainbow pour le petit maillot d’Anatole très « Alerte à Malibu ».  90’s power !