Vous l’avez bien aimé sur Insta, alors je consigne cette petite technique ici aussi avec un peu plus d’explications pour répondre aux questions qui m’ont été posées.

01_peinture_au_sel_1

MATÉRIEL :

du sel fin de table, un support, de la colle blanche, de l’aquarelle (mais de la gouache diluée fait très bien l’affaire)

Pour commencer, c’est mieux de choisir un papier épais, voir du carton pour ne pas que le sel s’effrite. Il faut savoir que le dessin produit reste assez fragile ensuite. Mais l’important c’est surtout l’expérience, car la peinture sur sel pour citer Ellie : c’est magique.

Pour la colle, de la colle liquide dite « colle blanche » pour les travaux manuels est idéale, car elle va vous permettre de laisser assez d’épaisseur.

01_peinture_au_sel_5

En premier, dessinez avec la colle en soulevant un peu le tube de façon à y déposer un trait épais.

01_peinture_au_sel_6

Avant que la colle ne sèche, saupoudrez de sel la colle. Et secouez le support pour retirer le surplus.

01_peinture_au_sel_7

01_peinture_au_sel_3

Avec un pinceau très humide, trempez le dans la peinture et venez déposer des gouttes colorées sur le sel délicatement.

Le sel absorbe l’eau et la couleur se repend toute seule sur le dessin. C’est ce qu’Ellie a trouvé de si magique. Effet garanti !

 

 

Et j’en profite pour repartager ce billet que j’avais écrit sur ce super livre Parents d’Artistes où j’avais découvert cette technique et qui donne plein d’astuces pour introduire l’art à la maison.