Menu
Anatole / DANS NOS VIES / grossesse / la vie quoi

« Je préfère une petit soeur »

01baby 02baby 03baby 04baby

À moins de 2 mois d’accoucher, Anatole n’en démord pas : il veut une petite soeur.

La dernière écho est passée, le petit secret est toujours bien gardé. Et plus l’heure approche et plus je me vois maman d’un 2ème garçon. Oui c’est du flan, ça ne repose sur rien. Peut-être qu’inconsciemment je m’y prépare tout doucement après tout. Et ça marche ! Je me sens prête.

Mais pour Anatole c’est une autre affaire. Il ne sait même pas nous expliquer pourquoi cette préférence, c’est comme ça.

Il n’y a peut-être pas d’explications logiques… mais j’ai quand même des pistes :

Il a de nombreux petits copains de son âge qui ont eu récemment des petites soeurs : Alba, Capucine, Laurette, Cyan, Azélie et Annabelle aussi. Il les trouve vraiment trop mignonnes, comme il dit. Je le vois à la façon de se préoccuper d’elles, de leur caresser la tête, de s’arrêter de jouer pour venir les voir, qu’il est à fond.

Sans compter tous les signaux que j’ai envoyés avant de tomber enceinte. Signaux ? Ok disons plutôt enseignes clignotantes : Ça serait chouette d’avoir une petite soeur à la maison non ? Tu peux réinviter Alice quand tu veux, c’est tellement plus calme que quand tu invites un copain. Tu ne veux plus de ce jouet ? Ok on va le mettre de côté si un jour tu as une petite soeur. Blablabla. C’était loin, je ne faisais pas gaffe, mais surement qu’il commençait à se projeter.

Et puis quand mon ventre a commencé à s’arrondir, nous lui avons posé cette question « qu’est ce que tu préfèrerais toi ? ». La fameuse question qui semble anodine, mais qui te demande quand même dans quel camp tu es. C’était se tirer une balle dans le pied, on a vite compris. Mais il semble que tout le monde se soit passé le mot, c’est systématique, cette question revient en boucle.

Sans le matraquer d’idées toutes faites sur le joie d’avoir un petit frère, j’essaye surtout de l’aider à se projeter. En lui demandant de nous aider à trouver un prénom de garçon par exemple. De choisir un doudou qui pourrait convenir aussi bien à une fille qu’à un garçon. De lui parler à travers mon ventre, pour commencer à tisser une sorte de lien concret avec le bébé, plutôt que de s’imaginer « une petite soeur idéalisée ». Bref l’impliquer et l’aider à lui faire comprendre que fille ou garçon, le bébé fait déjà partie de la famille.

Et que non, on ne le mettra pas « à la poubelle si c’est un garçon ».

Je serais ravie d’avoir vos témoignages si vous avez vécu cette situation. J’aimerais tellement que leur première rencontre ne soit pas gâchée par la déception.

 

* Anatole toujours en vacances – stop – série photos qui date de juin – stop

About Author

Paris, maman, chineuse, graphiste, blogueuse, DIY, famille.

23 Comments

  • Le monde de K
    11 août 2016 at 16 h 59 min

    Pas facile comme situation… Pour ma dernière grossesse , comme toutes les autres d’ailleurs, (mais alors mon aîné était un peu petit je pense), nous avons voulu savoir. Alors nous n’avons pas eu à attendre la fin de la grossesse pour éventuellement détromper les enfants. Je crois que mes garçons voulaient des sœurs ( oui parce que le troisième bébé chez nous est en fait arrivé en double exemplaire ), et avant de savoir, nous avons beaucoup insisté sur le fait que ce pouvaient être des frères, ou un garçon et une fille ( ben oui, deux bébés d’un seul coup ça multiplie les possibilités), et que ce serait très bien aussi, une vraie équipe de garçons. Je crois que de toutes façons, ton petit Anatole sera ravi, garçon ou fille ce sera un bébé à dorloter et chouchouter 🙂

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 26 min

      C’est vrai que c’est aussi le côté positif de savoir, on peut aider les enfants à plus se préparer.

      Reply
  • Sunnyreve
    11 août 2016 at 18 h 53 min

    Fille ou garçon j’ai hâte de le voir ce bébé Moustachoux tout neuf !!!

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 27 min

      Moi aussi, on se pose plein de questions, ça va être top cette rencontre de toutes les façons.

      Reply
  • Germaine
    11 août 2016 at 19 h 22 min

    Mon fils a le même âge que le tien et je suis dans mon sixième mois de grossesse. Les attentes concernant le sexe étaient assez fortes chez nous : j’imaginais bizarrement avoir une fille et mon fils voulait ABSOLUMENT une petite sœur. Il m’a paru nécessaire de connaître le sexe pour anticiper une éventuelle déception et nous « préparer ». Il se trouve que ce sera pour nous un deuxième garçon! Quand je le lui ai dit, mon fils a pleuré. Il trouve les petites filles « trop mignonnes » et ne voulait pas d’un « bébé garçon moche »! Il n’a pas tout à fait fait son deuil d’une petite sœur (il parle de ses copains et cousins qui ont « la chance » d’avoir une petite sœur) mais il se fait à l’idée qu’il aura un petit frère, il lui met de côté ses jouets…
    Bref, je ne pensais pas que cette question du sexe serait aussi « compliquée » pour lui. Quant à moi je suis ravie d’avoir un deuxième petit gars (mon deuil des robes en Liberty a été rapide!)
    Mais je pense que finalement, pour ton fils, le fait de connaître en même temps le bébé et son sexe devrait faciliter les choses : la découverte du bébé prendra place, j’en suis presque sure, sur l’éventuelle déception que ce soit un garçon…

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 29 min

      Oh petit père ! On a envie que ça soit parfait et de leur faire plaisir. Mais là impossible de faire ce choix.
      J’espère aussi que la rencontre effacera tout ça si garçon il y a !

      Reply
  • Laetitia
    11 août 2016 at 20 h 40 min

    Nous aussi il voulait une soeur, une petite… puis une grande soeur et deux petits frères ! C est surtout le papa qui voulait une fille, je n’ai pas arrêté de lui demander s il n était pas trop déçu à la première écho officielle où la gynéco nous a annoncé que c était un petit mec. Perso j aurai bien aimé aussi et puis finalement à voir la complicité que j ai avec mon aîné et le fait qu il soit loin du cliché des garçons qui aiment les voitures et se battre, et je me suis dit que ce serait probablement pareil avec un second. Il faut lui vendre l avantage de pouvoir s habiller pareil que son petit frère parce que maman trouvera toujours de supers sweats, de pouvoir jouer aux super héros avec lui, aux dinosaures, fabriquer des cabanes dans les arbres de la future maison au vert etc. Qu il sera surtout un exemple pour ce petit être à venir qui sera gaga de lui, à se marrer de toutes ses pitreries… (8 mois et 5 ans et déjà super complices)

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 35 min

      C’est top qu’ils soient complices. Je suis sûre que s’il pouvait voir des frères qui s’entendent bien ça l’aiderait.

      Reply
  • LekiLuLi
    12 août 2016 at 8 h 07 min

    Cette série de photos est juste adorable 🙂
    Pas encore ce probleme de notre côté puisque ce sera le premier, il arrivera aussi dans moins de 2 mois, et le parrain attend sa filleule, la mamy sa petite-fille, et le papa sa fille, alors que moi, je ne sais pourquoi je pense à lui comme à un petit garcon 🙂 pourtant à la base je préfèrerais une fille donc on verra on essaye aussi dde se dire c’est notre bébé fille ou garcon on verra bien 🙂

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 38 min

      Un bébé surprise chez toi aussi alors ! Belle rencontre !

      Reply
  • Pascale
    12 août 2016 at 8 h 33 min

    Ma fille de 3 ans voulait absolument une petite soeur. Elle n’en démordait pas. Au bout de 9 mois, la surprise est arrivée, c’était un petit frère. Le papa a tenu jusqu’à la mat’ pour qu’elle découvre le bébé et son prénom. Elle était super touchée par ce petit bébé, super émue. La déception d’avoir un petit frère n’a duré que quelques temps, histoire de sortir cette fameuse phrase habituelle, finalement : « on n’a qu’à le mettre à la poubelle et choisir une petite soeur ». On s’est bien marrés ! Encore 2-3 allusions passées et puis c’était bon, le « bébé » était accepté comme le plus joli petit frère de la terre. Donc, NO stress, les enfants s’adaptent bien plus vite que nous à toutes les situations ! Et leur amour est immense !

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 39 min

      Merci pour ton joli témoignage ! J’espère vivre quelque chose comme ça à mon tour.

      Reply
  • Elodie
    12 août 2016 at 11 h 15 min

    Pas simple comme situation. Je ne suis pas maman pour ma part, en revanche j’ai été dans la situation de ton fils.
    Quand ma mère est tombée enceinte il y a 18 ans de ma sœur, j’avais idéalisé un petit frère, je l’avais tellement voulu que dans ma tête ça ne pouvait être rien d’autre qu’un garçon. J’avais 7 ans, pas impliquée dans la grossesse de ma mère, ou un désintérêt total de ma part je ne sais plus. toujours est-il que lorsqu’elle est arrivée et que je suis allée la voir à la maternité, je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une fille et non d’un petit frère. Je n’ai jamais accepté le fait que ça n’en soit pas un et ma relation avec elle aujourd’hui est telle qu’elle quasiment inexistante.
    C’est vraiment égoïste et bête de ma part…

    Reply
    • Corinne
      15 août 2016 at 21 h 45 min

      Rien n’est définitif, tu peux toujours améliorer ta relation avec ta soeur.. 🙂
      Ne te sens pas trop coupable, à 7 ans on est petit et beaucoup de choses nous dépassent. Par contre se sentir responsable permet d’avancer, si tu le souhaites.
      Bises!

      Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 43 min

      Hello Élodie, merci pour ton témoignage si franc. C’est effectivement ce qui me fait peur. On ne peut pas obliger un enfant à aimer. Il n’ y a pas de culpabilité à avoir dans tous les cas. Les relations entre frères / soeurs sont souvent plus compliqués qu’on ne pense.

      Reply
  • la maman chat
    12 août 2016 at 14 h 29 min

    Ici ma grande faisait que dire que c’était un garçon, elle voulait un petit frère. Puis la 3ème petite soeur est née, et elle n’a plus jamais reparlé de petit frère ! Ne t’inquiète pas, Anatole aimera son petit frère / soeur.

    Reply
  • lespetitesm
    12 août 2016 at 15 h 17 min

    Alors ici, à chaque fois, elle pensait que ce serait un garçon car on disait « le bébé » « il »…
    Et puis tout le monde parlait d’un petit frère vu qu’on avait une fille…
    Bref, on a eu 3 filles et pas vraiment de déception, car de toute façon au début ce n’est qu’un tout petit bébé (fille ou garçon ça change pas grand-chose).
    Quand la petite soeur a été là, c’était un fait acquis, et on lui a présenté le côté « fille » de ce qu’elles feraient ensemble…
    Là où il faut surtout le préparer c’est qu’au début quand il arrive il ne fait que dormir, pleurer, téter et squatter les bras… et qu’il va falloir encore être patient pour jouer avec… pas facile!!!
    Bref, un seul conseil, passe du temps avec lui souvent, tout seul, même quand le bébé sera là.
    Et sinon, ici pas de réflexion sur le « bébé à la poubelle », mais plutôt sur « c’est bon le bébé est là, on en a bien profité, on peut le ramener à la maternité maintenant? »
    Belle fin de grossesse!!!
    Des bises!

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 46 min

      Tu as raison Marion, je n’ai pas vraiment insisté sur ce point. Merci du conseil, je n’y pensais pas du tout et j’imagine à quel point c’est important qu’il comprenne que le bébé va avoir besoin de beaucoup d’attentions.

      Reply
  • Aurore D.
    16 août 2016 at 21 h 23 min

    Quel suspense en tout cas, vivement de découvrir cet enfant tant attendu et au secret bien gardé 🙂

    Reply
    • Les Moustachoux
      19 août 2016 at 13 h 47 min

      Oui en revient pas d’avoir si bien tenu. C’est vraiment chouette à vivre.

      Reply
  • Bobine
    23 août 2016 at 10 h 07 min

    Nous avions choisi de connaitre le sexe du bébé à la 2ème écho. Et lorsque j’ai annoncé à mon cadet que ce serait une petite sœur, il s’est écroulé en larme sur le trottoir en disant que les filles, c’est trop nul parce qu’ « elles m’écoutent jamais! ».
    Depuis il est dingue de sa petite sœur 🙂

    Reply
  • Hélène
    1 septembre 2016 at 14 h 00 min

    Chez nous aussi on ne connaissait pas le sexe des bébés. Romy est née quelques jours après le 3eme anniversaire de Côme et ouf, c’était une petite soeur !! Comme Anatole, dès le début il avait clairement dit qu’il voulait une soeur et il s’y est tenu jusqu’au bout. On n’a jamais vraiment compris pourquoi il voulait tant une soeur. Peut être parce que Tchoupi a lui aussi une petite soeur ou parce qu’il était entouré de filles chez la nounou. Bref quand son pere est allé le chercher chez la nounou le jour de l’accouchement et qu il lui a annoncé la nouvelle, il parait qu’il avait des étoiles dans les yeux. Heureusement que son voeux a été exaucé mais apres coup je me dis que même si Ca avait été un garçon il aurait été content. Il se serait laissé porter par la joie et l’amour que nous ressentions à ce moment là. La rencontre entre ces 2 là aurait été magique de toute façon.

    Reply

Leave a Reply