Un lit de presque grand chiné pour Anatole ! Un beau lit des années 60 en bois massif avec ses petits croisillons.
Sur son premier petit lit en fer forgé, nous avions essayé de rabattre un côté pour lui laisser la liberté de pouvoir descendre tout seul. Le premier soir pas de problèmes pour se coucher. Mais une heure après il roulait par terre sur des coussins et avait fini sa nuit avec nous. Deuxième soir, impossible de l’y coucher. Nous avions remis les barreaux. Malgré tout, le lit commençait à être petit.
Et puis je suis tombé sur ce lit en bois. Moins profond, et surtout plus large et plus long, c’était parfait. Anatole peut descendre tout seul, mais n’en fait rien… Il continue à m’appeler le matin pour avoir son petit câlin.
Pour parfaire ce lit de presque grand, c’est papy qui s’est mis à la machine pour confectionner la parure de lit dans des vieux draps que j’avais chinés. Il faut dire que j’ai écumé les magasins et en housses de couette bébé ce n’est pas la joie…
Alors petit sondage : seriez vous intéressés de retrouvez dans mon petit shop vintage des parures de lit bébé confectionnées à partir de tissus vintage ? Une petite collaboration papy coud et maman chine, j’y pense, j’y pense…
Sinon bienvenue au nouveau doudou chien de la marque Ebulobo d’Anatole. Collection Peace and love la Happy farm. J’adore son petit côté 60’s : velours côtelé et tissu imprimé vintage. Wouf !